Votre panier est vide.

Sous-total: 0,00 €

Conseils pour entretenir le cuir




Préambule d’information :

L’entretien de vos sièges en cuir se réalise à l’aide des produits adaptés au cuir que vous possédez.
En cuir ameublement, Il existe différents cuirs et il faut donc sélectionner le vôtre afin que nous vous orientions vers l’entretien idéal de votre cuir.

Le cuir pigmenté :
C’est le plus courant des cuirs sur le marché. 95 % des sièges sont recouverts de ce cuir.

Le cuir aniline ou naturel :
Cuir haut de gamme. Si vos sièges sont recouverts de ce type de cuir, vous êtes forcément informé.

Nota : Si vous ne connaissez pas la nature de votre cuir, consultez le bon de commande de vos sièges, le type de votre cuir y est décrit. Vous pouvez également consulter la rubrique « information cuir » pour vous orienter.

Pour un cuir naturel ou un cuir pigmenté, veuillez choisir dans liste

 

CUIR PIGMENTE

POURQUOI - QUAND & COMMENT - QUELS PRODUITS

Pourquoi:
L’entretien du cuir pigmenté vise à préserver son état physique et esthétique en soignant préventivement sa surface (vernis et pigment) afin qu’elle ne s’altère pas.
Malgré les qualités du cuir pigmenté, son non-entretien mène irrémédiablement vers un vieillissement prématuré du cuir : usure de surface, décoloration, craquèlement, dessèchement etc.

 

Les facteurs qui nuisent à un cuir sont nombreux :

  • Les agressions physiques : Abrasion, frottements, élongation liées à l’usage des sièges.
  • Les agressions diverses : Taches, salissures, poussières grasses ou sèches, transfert de couleur ou d’apprêts provenant des vêtements etc.
  • Les agressions chimiques : Résidus de transpiration plus ou moins acides, pommades corporelles contenant des solvants organiques, laques ou produits de traitement pour le cuir chevelu etc.

Même si elles ne sont pas visibles, la poussière et les salissures se déposent sur les canapés au quotidien.
Si les salissures ou les poussières ne sont pas éliminées régulièrement, le cuir va insidieusement emmagasiner une multitude de micro-matières qui vont s’agglutiner et former un amalgame en surface du cuir.
Acide ou basique cet amalgame va lentement agresser le cuir et modifier son état physique : Déstabilisation des vernis qui vont devenir moins souples et moins protecteurs, agression des colorants et pigments, déstabilisation des pigments, dessèchement etc.
Cette usure est insidieuse et démarre dès les premiers jours d’utilisation.
Elle n’est pas forcément visible au début mais fait lentement son œuvre et lorsqu’elle devient perceptible il est souvent trop tard pour entreprendre un soin préventif. Seul un soin curatif astreignant pourra stabiliser le cuir altéré.

L’entretien préventif est le moyen idéal de préserver votre cuir.

Haut de page

Quand et comment:
Toutes les semaines :
Dépoussiérage du cuir à l’aide d’un chiffon humide non abrasif.

Cette opération hydrate le cuir et élimine les poussières sèches et les taches solubles à l’eau afin qu’elles ne s’accumulent pas en surface du cuir.
Trempez le chiffon dans de l’eau, essorez le légèrement et passez-le uniformément sur les parties des sièges en contact avec les utilisateurs (assises, dossiers, accoudoirs).
Rincez régulièrement le chiffon afin d’éliminer les salissures matières dissoutes et récupérées par le chiffon et l’eau. Laissez sécher.

 

Tous les trimestres (à chaque changement de saison) :
1/ Nettoyage à l’aide d’une lotion de nettoyage.
Cette opération élimine les taches grasses, les résidus de transpiration, le sébum et les micros-salissures, afin que ces substances ne s’accumulent pas et ne viennent chimiquement déstabiliser le surfaçage du cuir.

2/ Protection de votre cuir à l’aide d’une crème de soin.

Nourriture du cuir, protection hydrophobe, oléophobe, anti tache et anti décoloration lumière
En se fixant en surface du cuir, la crème de soin apporte un réel soin et un écran de protection.
La durée de vie de cet écran protecteur n’est pas éternelle. Lors de l’utilisation des sièges, l’écran protecteur va s’estomper progressivement. Pour maintenir une protection permanente sur le cuir, il est conseillé de respecter au minimum un entretien préventif trimestriel afin de régénérer l’écran protecteur.

Nota :
Si votre cuir est grainé, utilisez une brosse douce cuir afin de bien assainir le cuir dans le creux des nervures lors de l’opération de nettoyage. Les salissures stagnantes dans le creux des nervures ternissent le cuir et accélèrent le vieillissement des finissages cuir.
Haut de page

Les produits:
Entretien:

CUIR ANILINE OU NATUREL

POURQUOI - QUAND & COMMENT - QUELS PRODUITS

Pourquoi:
L’entretien du cuir aniline ou naturel vise à préserver son état physique et esthétique en soignant préventivement sa surface afin qu’elle ne s’altère pas.
De par ses caractéristiques le cuir aniline ou naturel a peu de protection de surface. Le cuir est donc sensible et son non-entretien mène irrémédiablement vers un vieillissement prématuré: encrassement, décoloration, craquèlement, dessèchement etc.

 

Les facteurs qui nuisent à un cuir sont nombreux :

  • Les agressions physiques : Abrasion, frottements, élongation liées à l’usage des sièges.
  • Les agressions diverses : Taches, salissures, poussières grasses ou sèches, transfert de couleur ou d’apprêts provenant des vêtements etc.
  • Les agressions chimiques : Résidus de transpiration plus ou moins acides, pommades corporelles contenant des solvants organiques, laques ou produits de traitement pour le cuir chevelu etc.

Même si elles ne sont pas visibles, la poussière et les salissures se déposent sur les canapés au quotidien.
Si les salissures ou les poussières ne sont pas éliminées régulièrement, le cuir va insidieusement emmagasiner une multitude de micro-matières qui vont s’agglutiner et former un amalgame en surface du cuir.
Acide ou basique cet amalgame va lentement agresser le cuir et modifier son état physique : agression des colorants, déstabilisation de la matière, dessèchement etc.
Cette agression est insidieuse et démarre dès les premiers jours d’utilisation.
Elle n’est pas forcément visible au début mais fait lentement son œuvre et lorsqu’elle devient perceptible il est souvent trop tard pour entreprendre un soin préventif.

L’entretien préventif est le moyen idéal de préserver votre cuir.

Haut de page

Quand et comment:
Toutes les semaines :
Dépoussiérage du cuir à l’aide d’un chiffon humide non abrasif.

Cette opération hydrate le cuir et élimine les poussières sèches et les taches solubles à l’eau afin qu’elles ne s’accumulent pas en surface du cuir.
Trempez le chiffon dans de l’eau, essorez le légèrement et passez-le uniformément sur les parties des sièges en contact avec les utilisateurs (assises, dossiers, accoudoirs).
Rincez régulièrement le chiffon afin d’éliminer les salissures matières dissoutes et récupérées par le chiffon et l’eau. Laissez sécher.

 

Tous les trimestres (à chaque changement de saison) :
1/ Nettoyage à l’aide d’une lotion de nettoyage.
Cette opération élimine les taches grasses, les résidus de transpiration, le sébum et les micros-salissures, afin que ces substances ne s’accumulent pas et ne viennent chimiquement déstabiliser le surfaçage du cuir.

2/ Protection de votre cuir à l’aide d’une crème de soin.
Nourriture du cuir, protection puissante pour cuir aniline : hydrophobe, oléophobe, anti tache et anti décoloration lumière.
En se fixant en surface du cuir, la crème de soin apporte un réel soin et un écran de protection.
La durée de vie de cet écran protecteur n’est pas éternelle. Lors de l’utilisation des sièges, l’écran protecteur va s’estomper progressivement. Pour maintenir une protection permanente sur le cuir, il est conseillé de respecter au minimum un entretien préventif trimestriel ou plus fréquent si nécessaire afin de régénérer l’écran protecteur.
Haut de page

Les produits:
Entretien: